L’Art Millénaire des Potières de Sejnane

poterie-sejnaneUne exposition-vente récente a offert l’opportunité de découvrir des pièces de poterie exceptionnelles, témoignant d’une tradition millénaire, façonnées par les talentueuses potières de Sejnane, une région du nord-ouest de la Tunisie. Cet événement s’est déroulé à Tunis, dans les locaux de « La Villa », un établissement moderne réputé pour la vente d’accessoires de maison haut de gamme.

Ces femmes potières de Sejnane ont participé activement à un projet de groupement d’intérêt économique (GIE) qui a donné lieu à cette exposition. L’objectif individuel pour chaque potière était de commercialiser 20 objets, une détermination clairement visible sur leurs visages accueillants. Revêtues de tenues festives, elles ont tenu fièrement leurs stands, abritées du soleil sous des tentes spécialement installées pour l’occasion. Avec une fierté évidente, elles ont exposé des objets en poterie confectionnés selon des méthodes traditionnelles ancestrales transmises de mère en fille.

Les échanges avec les visiteurs de l’exposition ont été animés, les potières partageant avec enthousiasme leur passion et leur savoir-faire. Certaines d’entre elles arboraient des habits traditionnels, tels que des drapés rouges fixés par des fibules, accompagnés de bijoux traditionnels. Les femmes plus âgées affichaient fièrement des tatouages sur le front, le menton et les joues, témoignant de leurs origines berbères et de leur attachement à la ruralité. Cependant, il est à noter que les parures et accessoires traditionnels sont moins adoptés par les générations plus jeunes de femmes potières.

La poterie de Sejnane constitue une particularité du patrimoine archéologique préhistorique et romain de la région de la Kroumirie. Elle représente un savoir-faire ancestral transmis de génération en génération depuis l’Antiquité, basé sur l’exploitation des matières premières locales variées, telles que le calcaire, le grès et l’argile rouge et blanche. Ces éléments permettent d’obtenir une pâte aux couleurs et qualités diverses.

Les colorants, teintures et vernis utilisés pour la décoration sont issus d’extraits d’huiles de feuilles et de jus de fruits fournis par les forêts environnantes, comprenant des chênes lièges, des pins, des caroubiers, des ficus carica, ainsi que des arbustes tels que le lentisque et la bruyère.

La richesse et la variété de ces matières premières confèrent à la poterie de Sejnane une qualité et un style décoratif uniques, la distinguant des poteries d’autres régions de la Tunisie.

À l’origine destinés à un usage domestique quotidien, les objets en poterie étaient traditionnellement fabriqués par les femmes pour répondre à leurs besoins. Leurs formes, volumes et tailles variés étaient déterminés par leur fonction, qu’il s’agisse d’ustensiles de cuisine, de récipients de conservation alimentaire, d’objets pour la cuisson des aliments, de boissons ou de service à table, et même d’éclairage, tels que les encensoirs.

La décoration de ces objets relève d’un art naïf, caractérisé par des motifs stylisés en noir et rouge, représentant des animaux tels que poissons, oiseaux, tortues, chameaux, serpents, ainsi que des motifs géométriques tels que damiers, lignes brisées, ondulées, circulaires et végétaux, comme les palmiers.

Bien que ces objets ne soient plus utilisés au quotidien, les femmes potières, soucieuses de préserver ce savoir-faire traditionnel, ont innové dans les formes, couleurs et décors pour les adapter à des usages plus contemporains, privilégiant la décoration plutôt que la fonctionnalité domestique, avec l’intention de les commercialiser.

Ces objets sont le fruit de leur imagination et de leur interprétation du quotidien. Certains, bien que non traditionnels, sont des sculptures naïves, voire modernes et non conventionnelles, comme les poupées-statuettes féminines portant des enfants, d’autres masculines de couleur plutôt noire, des bibelots, ainsi que des objets usuels modernisés tels que des soupières, bols et assiettes.

Cette exposition témoigne de la volonté des femmes de la région rurale de Sejnane d’innover tout en préservant la mémoire du savoir-faire traditionnel de leurs ancêtres berbères. À travers la création d’objets à la fois utilitaires et décoratifs, façonnés avec imagination et créativité, elles cherchent à s’adapter à la nouvelle économie domestique, de plus en plus dépendante des circuits commerciaux.

La question demeure de savoir si les techniques de fabrication et le savoir-faire traditionnel et artisanal employés par ces potières seront suffisants pour conférer à leur poterie une qualité et une fonctionnalité reconnues, propres à susciter l’intérêt comparable à celui des objets industriels exposés dans les vitrines de « La Villa ». D’un côté, ces éléments pourraient permettre à leur poterie de bénéficier d’une reconnaissance distinctive et, d’autre part, de constituer une source de revenus viable.

Photos ® Nejia-b.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.