Poterie de Nabeul

Faïence sur le marché de Nabeul, Tunisie
Faïence sur le marché de Nabeul, Tunisie

Nabeul est un grand centre artisanale où l’on y travaille la poterie, la céramique, la broderie, la distillation de parfums ainsi que le tissage de nattes.

L’art de la poterie et de la céramique est millénaire en Tunisie. Il existe à Nabeul deux types de poterie: la poterie poreuse brute dite ‘chawat’, et la céramique émaillée polychrome. L’art de la céramique connaît de nos jours une véritable renaissance. Les artisans porteurs de cartes professionnelles dans la spécialité poterie sont de l’ordre de 2000, Nabeul compte 600 ateliers et 70 entreprises exportatrices de poteries.

Entre hallebs (pots à eau), petits bols servant à mettre des olives, de la salade méchouia, ommék hourya ou autres selon les goûts, tebsis (assiettes traditionnelles creuses pour servir du couscous généralement)… le choix des articles, des couleurs et motifs ne vous fera pas défaut. Votre cuisine sera garnie par une touche orientale qui lui rajoutera du charme.

Les couleurs dominantes utilisées dans la confection des poteries ont toutes une signification :

  • le bleu, couleur du ciel et de la mer
  • le vert, couleur de l’espoir et de l’islam
  • le jaune, couleur du soleil et du désert
  • le blanc, couleur de la pureté

Poterie de l’art de table culinaire de Sejnane

imagesSejnane est un centre artisanal réputé pour ses poteries moulées exclusivement réalisées par les femmes selon des techniques millénaires.

Les étapes de production de la poterie par les femmes artisanes à Sejnane :

  1. L’extraction de l’argile se fait par l’artisane. Dans la région de Sejnane, l’argile est partout, l’artisane n’a qu’à creuser un trou dans le sol pour l’extraire.
  2. La terre est ensuite lavée et débarrassée de ses impuretés, puis malaxée avec des débris pilés de poteries usagées et enfin façonnée à la main.
  3. Vient ensuite le polissage effectué avec un coquillage et le séchage à l’air.
  4. Selon la couleur qu’elles veulent obtenir, les potières enduisent à l’aide d’un engobe blanc ou ocre rouge, les poteries avec des colorants naturels issus de la terre : de l’argile blanche ou ocre rouge qu’elles sont allées chercher dans les collines avoisinantes
  5. Les poteries et peuvent alors passer à la cuisson qui s’effectue à même le sol, sur des branches séchées. Leur combustible est la bouse de vache.
  6. Enfin, elles décorent leurs œuvres avec des lignes, des points, des croix, des triangles et colorent ces motifs de brun et d’ocre rouge.

La couleur noire des poteries est obtenue de deux façons différentes selon le résultat choisi :

  • Si elles cherchent à noircir l’objet en surface, l’objet une fois cuit est recouvert, encore brûlant, de débris de bois.
  • Si c’est pour tracer de délicats motifs, elles utilisent la poudre de lentisque, cet arbuste que l’on retrouve dans tout le bassin méditerranéen

Les artisanes à Sejnène, sont environ au nombre de 500. Ces artisanes travaillent dans des entreprises de différentes tailles allant de la micro-entreprise comptant une seule personne travaillant à domicile ou dans un petit atelier, aux grandes entreprises employant plus de 50 personnes. Certaines entreprises peuvent employer plus de 100 personnes.

Les spécificités des produits poterie de l’art de table Tunisien de Sejnane

Ces poteries sont tendres et la cuisson qu’elles subissent, semble juste suffisante pour obtenir une semi-céramique ayant une bonne qualité culinaire. En effet, ces ustensiles de poterie primitive font preuve d’une résistance au cours de leurs usages répétés sur le feu, en y faisant cuire les aliments bouillis.

Leur exécution 100% manuelle donne une empreinte humaine à l’objet artisanal. Les matières premières utilisées sont prises directement de la nature et pourraient légitimement donner à ces poteries le label de poteries écologiques.

  • Produit réalisé par modelage à la main et par juxtaposition de bandes de pâte successives et courtes comme s’il s’agit d’un tissage ou d’une vannerie.
  • Une très bonne finition fait main : La couleur et l’aspect brillant des objets fabriqués montrent qu’elles ont été couvertes d’un engobe coloré et ont subi un polissage.
  • Produit biologique avec une très bonne qualité culinaire
  • La céramique se présente sous forme de poterie modelée ou tournée, de céramique vernissée ou émaillée, elle est creuse ou plate (carreaux), fonctionnelle ou artistique
  • Couleur naturelle : d’un engobe blanc ou ocre rouge de l’argile blanche (colorant issue de la terre)
  • Produit Tunisien unique (Le seule produit poterie tunisien totalement bio avec une bonne qualité culinaire et un désigne unique).

La poterie de Sejnane: Un savoir-faire ancestral

poterie-sejnaneUne exposition-vente des poteries a permis de découvrir des œuvres de tradition millénaires fabriquées par les potières de Sejnane, une région du nord-ouest de Tunisie. Elle a été organisée à Tunis, dans un espace, relevant de « La Villa », un bâtiment moderne, où se vendent des accessoires de maison haut de gamme.

Ces femmes potières de Sejnane ont adhéré à un projet de groupement d’intérêt économique (GIE) dans le cadre duquel s’est tenue l’exposition, et dont l’ objectif pour chacune d’entre elles, était de vendre 20 objets. Cette détermination s’exprime déjà sur leurs visages accueillants. Dans leur tenue de fête, elles tiennent leurs stands, abritées du soleil sous des tentes installées pour l’occasion. Elles exposent avec fierté les objets de poterie fabriqués avec des méthodes traditionnelles ancestrales qu’elles ont hérité de mère en fille.

Les potières s’entretiennent avec les personnes qui sont venues visiter l’exposition, curieuses ou désirantes faire des achats. Certaines portent des habits traditionnels, en drapé rouge attaché par des fibules et parées de leurs bijoux. Les plus âgées avaient sur le front, le menton et les joues des tatouages, signes d’origine berbère marquant aussi leur appartenance rurale. Les parures et accessoires traditionnels ne sont plus adoptés par les femmes potières plus jeunes.

La poterie de Sejnane est une des particularités du patrimoine archéologique préhistorique et romain de la région de kroumirie. Elle témoigne d’un savoir-faire ancestral des femmes qu’elles ont hérité et préservé de génération en génération depuis l’antiquité. Il se base sur l’exploitation de la diversité des matières premières et la richesse de l’environnement naturel qui se constitue de sols formés de calcaire, de grès, d’argile de couleur rouge et blanche, leur permettant l’obtention de pâte de différentes couleurs et de qualités.

Quant aux produits de teintures, de colorants et vernis pour la décoration, ils sont obtenus à partir des extraits d’huiles des feuilles, de jus de fruits que leur fournissent les forets de chênes lièges, pins, caroubiers, ficus carica, et arbustes, lentisques, bruyères.

La richesse et variété de ces matières premières confèrent à la poterie de Sejnane une qualité et un style décoratif qui la distinguent des poteries d’autres régions de la Tunisie.

Traditionnellement les objets en poterie sont fabriqués par les femmes pour leurs propres besoins domestiques quotidiens. Leurs différentes formes, volumes, tailles dépendent de leurs fonctionnalités et leurs usages comme ustensiles de cuisine pour la conservation des réserves alimentaires, la cuisson des aliments, des boissons, pour servir les repas mais aussi pour l’éclairage comme les encensoirs.

Leur décoration relève d’un art naïf, composée de motifs stylisés colorés en noir et rouge représentant des animaux, poisson, oiseau, tortue, chameau, serpent et aussi géométriques, damiers, lignes brisées, ondulées, circulaires et végétales, palmier.

Ces objets n’étant plus de nos jours d’un usage quotidien et courant pour elles, mais comme elles sont soucieuses de préserver ce savoir-faire traditionnel, elles innovent alors dans les genres, les formes, les couleurs et les décors pour d’autres usages plus adaptés de ces objets modelés servant beaucoup plus à la décoration qu’à un usage domestique et surtout pour être commercialisés.

Ces objets sont produits d’après leur imagination et représentation du quotidien; certains ne sont pas traditionnels mais un genre naïf de sculpture qui serait moderne et même non conventionnel, telles que les poupées-statuettes féminines, portant un enfant et d’autres masculines de couleur plutôt noire, des bibelots, et, aussi des objets usuels modernisés dans leur forme comme les soupières, les bols et les assiettes.

Cette manifestation révèle la volonté de ces femmes de région rurale de Sejnane d’innover tout en préservant la mémoire d’un savoir-faire traditionnel de leurs ancêtres berbères. Par le modelage d’objets usuels et de décoration, confectionnés grâce à leur imagination et créativité, elles veulent s’adapter à la nouvelle économie domestique de la population rurale qui devient dépendante des circuits de commerce.

Les techniques de fabrication et le savoir-faire traditionnel et artisanal que ces potières utilisent seraient-ils suffisants pour que la qualité de cette poterie modelée et sa fonctionnalité leur donnent un label et pour qu’elle soit convoitée comme le sont les objets de fabrication industrielle exposés derrière les énormes vitrines de la « Villa » d’une part et d’autre part leur permettent d’ en faire une source de revenues.

Texte et photos ® Nejia-b.

PacteTV.com