Portrait d’artisane. Sabiha à Sejnane.

sabihaÀ Sejnane, la poterie est affaire d’individualité, pratique héritée, sociale mais irréductible au groupe. Déclinant certes un répertoire de formes et de gestes communs, chaque potière a une production propre, fortement marquée par sa personnalité.

Comme un même conte dit par différentes personnes, chaque objet reflète la sensibilité de son auteur, ses qualités, ses préférences.  Sabiha est une maîtresse femme, de toutes les potières de Sejnane elle est la seule à posséder une boutique en dur donnant sur la route par une terrasse. Pour travailler elle préfère un préau en loggia attenant à sa maison, donnant sur les champs et les bois.

Célibataire, elle subvient aux besoins de ses neveux depuis la mort de son frère. Attachée aux spécificités techniques de Sejnane, elle expérimente cependant de nouvelles formes. Comme d’autres elle maintient parallèlement une production traditionnelle de vaisselle et d’objets utilitaires et une production plus personnelle, ou orientée vers un supposé goût touristique. Sa production est solide, bien campée, mais révèle des galbes, des surfaces touchantes, des détails et des équilibres inattendus.

Le travail de Sabiha est exposé avec d’autres pièces de l’artisanat à la librairie Fahrenheit de Carthage jusqu’au 23 juin et à l’Acropolium de Carthage jusqu’au 13 juin dans le cadre de l’exposition de l’association AAFCAR : « Tunisie : un artisanat, des savoir-faire, une solidarité »

Adel Sakal un potier de Guellala

adelAdel SAKAL, est un jeune potier tunisien, né le 28 novembre 1978 à Guellala, petite bourgade de l’ile de Djerba célèbre dès l’antiquité dans tout le bassin méditerranéen pour la fabrication des jarres à huile, grains, vêtements, les “jeffa”.
Débutant dans l’atelier de son grand-père dès l’âge de 16 ans, il est l’un des jeunes potiers de Guellala qui, avec l’aide d’un vieux maître, doyen des potiers jeffa, a relancé et dynamisé la création des jeffa, perpétuant ainsi la tradition de fabrication aux colombins de ces magnifiques jarres.

Sa rencontre, lors d’un voyage en Tunisie, a suscité l’intérêt des potiers de l’association Teranga qui ont décidé d’organiser, pour les professionnels, un stage d’initiation à sa technique de fabrication de grandes jarres et, parallèlement, une exposition des belles et imposantes poteries d’Adel.
Le Château de Mouzieys Panens (81170 – à 4km de Cordes sur Ciel), mis à disposition par la municipalité, a accueilli l’ensemble de cette manifestation du 2 au 16 mars 2008..

Le stage d’inititation à la construction de grandes jarres (association de deux techniques – colombins/tour à pied ou parfois tour électrique), dirigé par Adel, s’est déroulé du 3 au 8 mars. Le choix du tour à pied par la possibilité de maîtriser une faible cadence pour associer ces deux techniques, s’est révélé évident à l’usage, pour les participants au stage. Une douzaine de potiers ont vécu une semaine particulièrement enrichissante sur le plan professionnel et personnel, à travers un bel échange culturel.

Les démonstrations de constructions de grandes jarres, effectuées par Adel Sakal certains jours, on enchanté le public.

L’exposition dans une magnifique salle du château, du 2 au 16 mars 2008, a été un grand succès et très appréciée des nombreux visiteurs. Certains d’entre eux, ont eu le bonheur de pouvoir acquérir une des belles pièces présentées, travail récent d’Adel ou jeffas anciennes réalisées par ses ancêtres.

La Société Primagaz, sponsor de cet évènement, a envoyé une équipe sur place, pour tourner un film de la manifestation et fixer ainsi des gestes et des moments qui resteront inoubliables pour beaucoup d’acteurs et visiteurs de cette rencontre.